Espace presse

2008 : OU EN EST-ON DE LA SCOLARISATION DES ENFANTS HANDICAPES MENTAUX ? QU’EN PENSENT LES ENSEIGNANTS ? UNE ENQUETE UNAPEI-IPSOS

Le gouvernement avec le ministre de l’éducation nationale a décidé de faire de la scolarisation des enfants handicapés une des priorités de l’année scolaire 2008-2009.
L’Unapei a décidé de se rapprocher du terrain (c’est-à-dire des enseignants eux-mêmes) pour recueillir et faire savoir leurs perceptions, leur besoins et leurs attentes.


> En savoir plus sur l’enquête 2008


l’écolensemble

L’écolensemble, est destinée aux établissements d’enseignement primaire et aux IUFM. Son but est d’informer les enseignants, en apportant des réponses pratiques aux questions qu’ils se posent et des contenus pédagogiques pour sensibiliser les élèves au handicap mental.

L’écolensemble offre des ressources pédagogiques, ludiques et animées, adaptées aux programmes des cycles du primaire. Conçus pour être diffusables sur un téléviseur afin d’organiser des séances pédagogiques, les contenus libres de droits de l’écolensemble permettent aux enseignants d’engager des débats en classe, de parler du handicap mental, d’aborder divers thèmes tels que la différence, le civisme, la tolérance, ou encore le développement durable, la génétique, etc. Animations, reportages et interviews, fiches d’information et ressources pédagogiques, autant de portes d’entrée pour travailler avec les élèves de façon ludique.

Les contenus libres de droits du DVD l’écolensemble sont consultables sur ordinateur et sont disponibles en ligne sur ce site Internet. Les associations et les établissements pour enfants de l’Unapei sont à la disposition des écoles. Jumelages entre écoles et établissements, interventions en classe, goûters, spectacles, etc. ; toutes les occasions seront fructueuses pour rapprocher les enfants et contribuer au changement de regard des adultes.

(1) Le handicap mental est multiforme, différents modes de prise en charge, scolaire et éducative, doivent être proposées aux enfants atteints d’une déficience intellectuelle. Dans ce domaine, de nombreux efforts restent à faire outre les intégrations individuelles. En effet, ces enfants et ces adolescents doivent bénéficier d’autres modes de scolarisation en fonction de leurs capacités et de leurs souhaits. Ainsi, les intégrations collectives (Classes d’Intégration Scolaire (CLIS), Unités Pédagogiques d’Intégration (UPI), Classes spéciales) et les accueils en établissements d’éducation spéciale sont à développer.

(2) L’Unapei fédère 750 associations qui animent 2.700 établissements et services spécialisés. Elle représente 60.000 familles.